Revendications nationales

Pour devenir effectif, le droit aux vacances et aux loisirs nécessite le développement de politiques publiques portées par nos élus nationaux.

Développer des politiques éducatives incluant les vacances et les loisirs

Les séjours collectifs (colo, camps scouts, séjours adaptés, scolaires…) et les centres de loisirs sont des lieux privilégiés de socialisation, de découvertes, d’échanges et d’amitié, complémentaires de l’Ecole et de la famille.

Ils permettent aux enfants et aux jeunes d’expérimenter le vivre-ensemble et la mobilité, participant ainsi à la construction de l’adulte et du citoyen de demain. Il est indispensable de soutenir ces espaces éducatifs et de les inscrire dans des politiques éducatives locales, nationales et européennes rassemblant tous les acteurs éducatifs : Etat, Ecole, parents, associations, collectivités locales…

Or, chaque année, 11 millions d’enfants n’ont pas accès aux colonies de vacances. Parmi eux, 4 millions sont privés de tout départ en vacances. Selon l’OVLEJ,
2,3 millions d’enfants seulement fréquentent les centres de loisirs.

Un départ pour chaque enfant

Les colonies de vacances comme les séjours scolaires sont les grandes absentes des politiques éducatives nationales.

Nous revendiquons notamment  :

  • Un Pass colo de 300 € par enfant. Toute une classe d’âge bénéficiera de ce Pass ! Soutenez notre pétition en ce sens.
  • Soutenir les enseignants dans l’organisation des voyages scolaires, tant sur le volet financier, administratif que logistique.
Miniature

Les valeurs de la JPA

Découvrir

2 millions d'enfants en colo !

C’est un objectif ambitieux. C’est également un bon levier pour relancer la dynamique vertueuse du départ en séjour collectif.

Il nous faudra pouvoir répondre à ce besoin et ainsi enrichir le parcours éducatif de chacun. Il est nécessaire de proposer une politique publique d’accès aux colos.

Nous proposons :

  • de faciliter l’accès à l’information sur les territoires avec la mise en place de guichets unique d’information.
  • de favoriser l’accès des enfants en situation de handicap aux colonies de vacances grâce à un accueil de qualité et du personnel formé.

Des vacances près de chez soi

Avec 16 semaines de vacances par an, les enfants et les jeunes Français doivent bénéficier près de chez eux d’espaces éducatifs adaptés à leurs besoins et à leurs envies.

Les centres de loisirs sont des acteurs incontournables de l’accompagnement vers les colos, par l’organisation de séjours de loisirs à proximité qui permettent un premier départ dans un cadre rassurant, avec des animatrices et
animateurs connus des enfants et des parents.

Ils sont pourtant inégalement implantés sur les territoires et manquent de moyens.

Nous proposons :

  • de permettre aux enfants de profiter des vacances près de chez eux en garantissant la présence d’un accueil de loisirs sur tous les territoires de France ;
  • de donner aux accueils de loisirs les moyens de proposer des mini-séjours
    de 2 ou 3 jours à chaque enfant.

Des jeunes qui s'engagent

En 10 ans, nous sommes passés de 50 000 jeunes formés au BAFA à 40 000. Cette baisse conduit à une pénurie d’animateurs qui s’aggrave d’année en année.

Pourtant, l’animation volontaire constitue une expérience éducative d’intérêt général qui contribue à l’enrichissement d’un parcours personnel.

Cette expérience se révèle être également un formidable atout dans la construction d’un parcours professionnel.

Nous souhaitons :

  • informer et accompagner les jeunes vers le BAFA au sein des lieux qu’ils
    fréquentent comme le lycée, les CFA, l’université…
  • créer un statut spécifique de l’animation volontaire.

Pour aller plus loin

Nous vous proposons de lire notre plaidoyer élections élections.

Je fais un don

Parce que les vacances sont un droit pour tous.